Flowr

Flowr

Il suffit souvent d’une rencontre pour qu’un beau projet ne se fane pas avant d’éclore. C’est le cas pour Jean-Baptiste, 34 ans et Charles 35 ans, Lyonnais d’adoption. Intervenant dans une cellule pédagogique à Lyon 1 et papa pour le premier , diplômé en communication et heureux possesseur d’une plante verte pour l’autre, ils se rencontrent au sein d’une start-up. C’est l’envie d’entreprendre qui les réunit ! Charles lance Flowr en juin dernier et, enivré par le doux parfum de l’entrepreneuriat, Jean-Baptiste le rejoint six mois plus tard pour l’aider à développer son concept. Constatant que le milieu de la photo est cloisonné, ils désirent réunir les petits bourgeons parsemés ici et ailleurs pour en faire un magnifique bouquet « Flowr c’est une plateforme qui réunit sans sélection et sur inscription des photographes, modèles, stylistes, maquilleurs, coiffeurs, qu’ils soient amateurs ou pros, et leur permet de travailler tous ensemble autour de projets artistiques ! » Charles se plaint d’avoir passé plus de temps à écrire des mails qu’à faire de la photo, des heures perdues à chercher des mannequins pour peaufiner son art du portrait : « Je suis tombé dans le portrait, c’est mieux que l’autoportrait… le duck-face on s’en lasse ! »

flowr

Il ne restait plus qu’à nos deux néo-entrepreneurs de travailler leur site et de trouver leur place dans la vaste serre de l’entrepreneuriat ! Intégrer BoostInLyon, pépinière de start-up lyonnaises, était l’occasion de tester leur concept, d’adopter une démarche « utilisateur » : « On a tout fait tester par des gens, on a fait des entretiens individuels. Plus vite tu sors ton produit, plus vite tu le confrontes.. » Comme on arrose une jeune pousse afin qu’elle grandisse, Charles et JB se sont enrichis des conseils et critiques pour construire leur site. Aujourd’hui, plus de 120 personnes utilisent la version bêta de flowr. Un succès bourgeonnant qui leur permet de se féliciter de leur complémentarité : Charles, enthousiaste et feu-follet est plus à l’aise dans le relationnel, l’acquisition d’utilisateurs et l’organisation de workshops photos tandis que JB, capable d’une concentration extrême « limite robotique« , s’occupe de la partie technique. Une alliance qui leur permet de sans cesse se remettre en question, de s’enrichir l’un de l’autre et de réinventer des manières de travailler à l’instar de Pascal Stradella, leur mentor.

« FLOWR, LE PARFUM DE L’ENTREPRENEUR (BUT NOT BY KENZO) »

Mot d’amour pour Boost In Lyon: « Ils nous ont permis de prendre conscience qu’on n’était pas une start-up traditionnelle, on ne recherche pas des investisseurs, on doit chercher l’argent dans la poche du client ou d’un business angel… Vouloir aller trop vite, dans notre cas, ce n’est pas possible, merci à eux de nous l’avoir dit ! »

Rédaction : Allison Oswald

Site : flowr.co

Compétences

Posté le

17 novembre 2015