Le véritable Koudou

Le véritable Koudou

À seulement 31 ans, Matthieu est le genre d’entrepreneur qui mériterait la carte du grand voyageur !  Né à Chambéry, il déménage de Valence à Marseille en passant par Bordeaux, Madrid, Beyrouth et Annecy pour finalement atterrir à Paris ! Vous pensiez qu’il allait s’arrêter ici ? Pas avant d’effectuer un tour du monde d’un an ! Si l’on dit que les voyages forment la jeunesse, ils peuvent également être à l’origine d’une solide création d’entreprise puisque c’est en s’arrêtant à Amsterdam que Matthieu fait le KOUDOUSIÈCLE. En tombant sur un “couvre-cou super chic”, il réalise qu’il se trouve devant l’accessoire parfait qu’il lui manquait sur son scooter à Paris “car contrairement à une écharpe, là, le froid ne rentre pas!”; “D’ailleurs quand je suis rentré à Paris, j’étais le Roi du monde!” ajoute-t-il fièrement. Enfin ça… c’était avant le coeur brisé et le Koudou égaré… Bien décidé à ne pas se laisser abattre, en 2009 l’audacieux achète du tissu, une machine à coudre et se met à en fabriquer. Un besoin personnel qu’il étendra à son cercle d’amis et qu’il mènera pendant un an et demi pour financer ses futurs voyages ! Un Koudou pour un joli koud’pousse qui lui permettra, avec sa femme, de faire 12 pays en 12 mois. Réalisant que tout vient de leur propre fabrication, ils quittent tous deux leur boulot, changent de ville et décident de monter une entreprise : “Moi j’ai été déraciné toute ma vie, je n’ai jamais vraiment eu d’attache, j’étais donc prêt à bouger à nouveau pour le projet”

Arrivé à Lyon, Matthieu lance alors le site et sa première collection en Janvier 2013. Aidé par ses souvenirs d’école de commerce, il étudie les maillons de la conception et choisit de travailler avec un atelier au nord de l’Isère. Soucieux de conserver l’aspect artisanal des tours de cou, il est aujourd’hui un de seuls entrepreneurs en France à faire en sorte qu’ils soient chauds, confortables et branchés! Après tout, la finition ne séduit pas sans raison, car la marque Koudou a cette particularité d’être en parfaite adéquation avec celui qui l’a crée : “Koudou c’est un livre ouvert, dedans on trouve toutes les clés de ma personnalité, c’est un accessoire qu’on déplace partout! Et puis mes parents ne voulaient pas que je regarde la télé, alors ils enregistraient des cassettes d’animaux. Sur l’une d’elle, il y avait la gazelle d’Afrique : Koudou, voilà comment la marque s’est nommée!”

Intégrant Boost in Lyon avec une seule collection, sachez que ce jeune papa peut désormais en compter trois! Heureux de cette avancée – 50% de son chiffre d’affaire sur internet, 35% au salon des créateurs, 15% dans les boutiques physiques – Matthieu l’admet “ être seul ce n’est pas marrant tous les jours” ! Pourtant, il continue d’avancer et, pour crédibiliser sa marque, souhaiterait qu’un concept-store puisse être monté et que dans 20 ans, 20 000 Koudou soient écoulés. Des objectifs qui n’ont rien d’étonnant quand on sait que selon lui, pour être entrepreneur “ il faut avoir les reins solides et être un peu fou”. Pourtant, ses objectifs professionnels n’empêchent pas Matthieu d’affirmer que, son but premier, est bien “de vivre et d’être heureux” : “je sais que je touche une graine en train de monter et qu’elle peut donner un bel arbre. Mais ça ne m’intéresse pas de voir le projet comme une multinationale”.

« HIBOU, CAILLOU, CHOU, GENOU, KOUDOU »

Mot d’amour Boost in lyon : « Ce que je retiens le plus c’est le cadre de référence qui m’a servi à recadrer mon projet et qui va me servir au moment de trouver mon associé. Sinon, la communauté, les confrontations et tous les conseils des personnes bienveillantes »

Site : www.leveritablekoudou.com

Rédaction : Marion Derouvroy

Compétences

Posté le

16 novembre 2015