Les Sommelières

Les Sommelières

Originaire de Montélimar, décidée à prouver qu’elle ne manque pas de bouteille, Magalie pose il y a deux ans, ses valises à Lyon! D’abord manageuse dans une agence de publicité digitale à Barcelone, cette ancienne étudiante de l’EM Grenoble ne tarde pas à ressentir le besoin de se dépasser : « Je me suis rendue compte que je demandais beaucoup de choses aux autres que je ne savais pas faire. J’ai voulu être fière de moi, dans l’opérationnel »! Mais au-delà de cette volonté d’exécuter, cette féministe assumée réalise également qu’il y a un sujet pour lequel elle ne mettra jamais de l’eau dans son vin : « J’en avais marre que les hommes parlent de vin et les femmes de bébés ! Une femme qui boit du vin c’est aussi une belle image, à la fois classe et féminine » ! Pressée de lever son verre à l’aventure Les Sommelières, Magalie refuse de laisser reposer son idée au fond d’une cave bien fermée et ne tarde donc pas à lancer son site de vente de vin destiné aux femmes.

Seulement, sans nous laisser le temps de trinquer, le projet laisse une mauvaise mise en bouche à la fondatrice. Déçue de constater que les Hommes restent les seuls acheteurs et que la concurrence l’empêche de se déployer, elle ferme le site en mai 2014. Pourtant, même en commençant à se “sentir seule” et loin de son « idéal de création d’entreprise », Magalie décide de ne pas voir le verre à moitié vide et refuse surtout de s’arrêter à une bouteille bouchonnée. En plus de mener en parallèle de son entreprise une activité de conseil en marketing digital, elle refonde Les Sommelières, faisant de son site de vente en ligne, un solide comparateur de cours d’oenologie. Son nouvel objectif ? « Faire que le trafic ciblé ait de la valeur et que les gens puissent créer leurs cours, proposer leurs prix et devenir eux-mêmes des prescripteurs auprès du public ». Eh ! Quand on est une passionnée, pas question d’abandonner à la première gorgée ! D’ailleurs… « Ma première gorgée de vin, j’avais 15 ans, j’ai tout recraché. Maintenant j’adore le vin et j’ai beaucoup de connaissances! Je crois que j’essaie, dans ce projet, de me faire pardonner ! »

De nouveaux objectifs audacieux pour Magalie qui lui permettent de rappeler qu’un entrepreneur se démarque par sa persévérance mais aussi par sa capacité à « garder de l’endurance ». Si, selon elle, certains ont la main lourde et ne savent que s’enivrer de leur projet, Magalie insiste sur la nécessité de conserver son énergie « Beaucoup se crament sur le sprint, alors qu’un projet c’est un marathon! ». Précisant, en souriant, que Les Sommelières “n’est pas une Start-up mais plutôt une « Start-slow », un laboratoire dans lequel on fait des tests « , à 32 ans Magalie continue sa route des vins sans cesser de se délecter des soirées oenologies qu’elle croise sur son chemin…Tchin !

« LES SOMMELIÈRES, APPRENDRE LE VIN… C’EST SUPER!”

Mot d’amour Boost in Lyon : « En arrivant dans la promo 2 de Boost in Lyon au bout de plus d’un an d’activité, j’avais déjà pas mal de chose, mais grâce à eux, et surtout grâce à Pascal Stradella, j’ai pu débloquer certaines réflexions et me recentrer sur la clientèle féminine ”

CA 2013 : 7000 euros et 33 000 avec son activité de conseil.

Site : http://www.les-sommelieres.fr/

Marion Derouvroy

 

Compétences

Posté le

16 novembre 2015