Midi Sonne

Midi Sonne

Mince ! Il est déjà midi et le duo Midisonne m’attend pour se faire tirer le portrait ! Je n’ai même pas eu le temps de déjeuner car mon collègue voulait la terrasse d’à-côté et mon patron la salle de restaurant climatisée. Quant à mon appétit, au milieu de tous ces menus…il semble bien que je l’ai perdu. Bref, après 100 petits pas, je comprends que le bon petit plat, ce sera pour une autre fois… Le ventre bien vide, je retrouve deux têtes bien pleines en face à face avec leur pizza. Immédiatement, quand Jérôme et Charles nous apprennent que « la restauration rapide représente 75% du marché », je comprends que de nombreux actifs aient du mal à digérer leur pause déjeuner. Même, si les Lyonnais, dans la ville de la gastronomie française, ne savent jamais où manger, hors de question de leur pardonner leur façon de troquer les meilleurs mets contre le sandwich d’à côté ! Comme toutes les grandes avancées commencent toujours par une première bouchée, Jérôme et Charles ont donc choisi de mettre leur nez dans le marché. Et pas seulement ! En créant une application géo-localisée, le plat du jour à proximité promet enfin de régaler notre déjeuner.

Comme une preuve que l’ambition n’attend pas le nombre des années, Charles, étudiant à l’ECE, et Jérome, sorti de son stage d’audit financier après avoir intégré Centrale et l’EM, ont très vite ressenti le besoin de « piloter leur propre bateau ». Alors, quand l’un, baigné dans une famille d’entrepreneurs, et l’autre, désireux d’intégrer « une jeune boîte », se rencontrent au Start-up Week end de Lyon, le ton est donné : « Personne ne viendra nous chercher, alors il faut foncer pour être certain de ne rien regretter ». Un self-credo qu’ils admettent tirer du Général de Gaulle qui leur a toujours conseillé de ne jamais capituler.

Souhaitant conserver la saveur de la jeunesse et un zeste d’amusement, Charles et Jérôme nous montrent que malgré le régime imposé par leur choix entrepreneurial, ils n’ont pas peur d’assaisonner leur aventure à toutes les sauces! Guidés par l’envie d’évoluer rapidement, d’apprendre autrement («et surtout de martyriser les stagiaires»), le duo n’hésite pas à mélanger, dans le même récipient, leurs meilleurs aliments : « la minutie de l’ingénieur et l’aisance prouvée d’un commercial »; «C’est Charles qui rend l’idée sexy, moi je suis la machine qui se trouve derrière» ajoute Jérôme. Une chose est certaine, si avec l’équipe Midisonne, la bonne humeur est toujours au menu, leur capacité de travail, elle, est l’assurance qu’ils ne risquent pas de mettre les pieds dans le plat ! « À force d’avancer, on a vu les mythes sur l’entrepreneuriat se fausser. Quand on y croit et qu’on a de la bonne volonté, ce n’est pas si difficile d’y arriver”! Et bien voilà deux entrepreneurs affamés, qui, à défaut de prendre du poids, n’ont pas attendu que Midi Sonne pour prendre du plomb dans la tête !

« MIDISONNE C’EST DE LA BONNE »


Mot d’amour Boost in lyon : « Être ici c’est pouvoir travailler librement tout en restant cadré, être toujours attentif à l’éco-système et surtout, apprendre à voir ses idées mourir dans l’oeuf et renaître »


Marion Derouvroy

Compétences

Posté le

17 novembre 2015