Origo

Origo

La plupart des start-uppers s’arrachent les cheveux pour trouver une idée originale, d’autres sont frappés par un éclair de génie comme Ivan Debay,  31 ans, franco-belge,  qui n’était pas destiné à devenir entrepreneur… Jeune, il eut un coup de foudre pour le basket, et jouait en « espoir » dans une équipe professionnelle. Mais très vite, son circuit tout tracé prit d’autres directions. D’abord « trader de campagne », il quitte son travail pour fonder sa propre entreprise. Je vous entends déjà me dire « Mais il a pété les plombs ?! »Point du tout ! « Au fond, c’est mon travail de trader qui m’a permis de fonder ORIGO par la suite, je gérais des portefeuilles de garanties d’origine, un certificat qui permet aux consommateurs d’opter pour l’électricité verte. » Il répond à leur besoin d’avoir une bonne image, faire un gain économique – levier de la compétition ! Changer de cible, c’était son plus gros défi : viser les grandes entreprises et les grands groupes ! Cela peut paraître effrayant mais finalement, son projet a été bien accueilli par cette cible. « Le challenge était intéressant. « 

origo

D’abord seul à l’origine d’ORIGO, il a aujourd’hui accueilli un collaborateur, Julien, qui l’aide dans la recherche d’informations et fait vivre son site internet. Conscient de la nécessité de bien s’entourer, il nous confie : « Je commence à ressentir les limites d’être seul. » Instinctif, boulimique de travail et obsessionnel, il passe outre les court-circuits pour bousculer l’ordre établi, aller à contre-courant ! Après tout, être entrepreneur c’est aussi l’occasion de réaliser un fantasme : rendre concrète l’idée qu’on a eue et réaliser que c’est « marrant ».   

Renouveler toujours ses idées (comme son électricité!), c’est ce qu’il s’emploie à faire depuis un an et demi et tous les moyens sont bons pour arriver à ses fins : se faire subventionner par la BPI, intégrer BoostInLyon, Ivan souligne qu’il n’a jamais été plus heureux que depuis que son projet a été entendu et surtout validé ! Pourtant, aujourd’hui il ne considère pas qu’il a réussi, « Je pourrais dire que j’ai réussi mon pari quand Origo pourra vivre, c’est à dire, pas tout de suite ! »

« ORIGO, C’EST RIGOLO ! »

Mot d’amour pour Boost In Lyon : « Une expérience importante qui m’a permis de me décoincer sur tous les aspects de mon projet ! On bénéficie d’un environnement d’entrepreneurs, où il y a de l’échange, tu t’enrichis du savoir des autres et tu participes à une émulation ! »

site : http://origo-renouvelable.com/

Allison Oswald

Compétences

Posté le

17 novembre 2015