Prototypo

Prototypo

Avant de faire de BoostinLyon, sa seconde maison, Yannick, graphiste indépendant, transportait ses valises du Maghreb à la Tchécoslovaquie en passant par la Pologne, sans se douter qu’un jour, il les ouvrirait pour laisser s’échapper de nombreux projets. Mais ça, c’était avant que la vague entrepreneuriale, il y a deux ans et demi, s’engage à le ramener sur les côtes lyonnaises. Jour et nuit, Yannick s’est ensuite mis à faire émerger une version alpha d’un logiciel destiné à ceux qui sont lassés de la typographie prête-à-porter ou qui n’ont pas le temps de coder! Le genre d’objectif audacieux qui n’a pas tardé à lui souffler l’urgente nécessité de rajouter une coque à son navire. Comme si le destin s’en était mêlé, c’est à la suite des 100 000 vues qu’a déclenché sa première vidéo postée, que le regard de Yannick et de Louis-Rémi se sont croisés. Après tout, quoi de mieux qu’un développeur web fraîchement débarqué de Saint-Bonnet-de-Mure pour faire tomber ceux que Yannick dressait devant son projet ?

prototypo

En un serrage de main, les idées fusent suffisamment pour que le projet personnel de Yannick sorte de son coin! La « Prototypo Mobile » fait donc le plein d’essence et n’hésites pas, pour présenter le projet, à vrombir de conférences en conférences. Voici donc comment, Yannick et Louis-Rémi, partant d’un « jouet perso qui commençait à être délaissé”, sont parvenus en moins de 51 heures à remporter une campagne de financement à hauteur de 18 000€. Alors en un mois ? 40 000€ qu’est-ce que tu crois! Sachant qu’ils peuvent compter sur la pédale d’accélération de nombreux potentiels clients, et surtout sur celle d’Erik Spiekermann, « Le Dieu de la typo », la Team Prototypo n’envisage plus qu’une barrière puisse se poser sur leur capot. Élargissement du champs de bibliothèque de fonte, automatisation de 29 paramètres, tout est pensé pour permettre à leurs clients de créer  leur propre police.

Conscients qu’ «il ne faut pas faire n’importe quoi avec un projet de cette envergure entre les mains », « les deux petits gars passionnés » n’imaginent pourtant pas risquer la roue libre ni d’ôter leur ceinture de sécurité. Bourrés d’humilité, il semble même qu’ils aient encore du mal à réaliser l’impact de leur création : « On n’a rien inventé, on a simplifié le web pour tous les gens qui savent utiliser une souris, mais c’est encore une coquille vide qui ne demande qu’à être améliorée selon les besoins de chaque pays ». Des pays qui n’ont, pour le moment, pas raté le passage de Prototypo puisque le projet couvre déjà l’Europe et les États-Unis. En réponse à l’anonyme qui, s’impatientant à l’époque de voir le projet avancer, n’avait pas hésité à faire part à Yannick de ses doutes: “Mais en fait, Prototypo c’est du pipeau?”, les fondateurs lui prouvent aujourd’hui que

“ PROTOTYPO, C’EST PAS DU PIPEAU ”.

Et la Team Trafalgar d’ajouter : « Cher Monsieur, Prototypo n’est pas du pipeau, mais bel et bien l’avenir de la typo » !

Mot d’amour Boost in lyon : « Il nous manquait beaucoup de compétences en arrivant à Boost in Lyon. Même si on stress encore avant chaque pitch, entrer dans l’accélérateur nous a fait réaliser que notre projet était vrai. Et c’est déjà énorme. »

Site : http://www.prototypo.io/

Marion Derouvroy

Compétences

Posté le

17 novembre 2015