Touche de clavier

Touche de clavier

Depuis notre enfance, on nous répète souvent que les idées les plus simples sont souvent les meilleures et sont surtout celles qui nous mènent vers la route du succès. En tout cas ce n’est pas une solution que Flavien avait vraiment effleuré avant de lancer son site internet touchedeclavier.com, alors qu’il était encore à l’IFAG. « Un jour, mon ordinateur est tombé en panne, en voulant le réparer j’ai cassé une touche et il m’a été très difficile d’en retrouver une sans changer tout le clavier ! » Faut-il vraiment vous en dire plus pour expliciter le concept ? Bon allez, juste pour le plaisir ! Depuis 2012, Flavien revend des touches de clavier provenant de claviers hors service. « C’est une bonne solution pour mes clients mais aussi pour les sociétés de maintenance, ils gagnent de l’argent en me vendant des claviers au lieu d’en dépenser pour les détruire! Et c’est aussi du recyclage. »

touchedeclavier

Seul (et contre tous !) depuis le début de son aventure, son entreprise devient familiale puisque ses parents participent à l’expédition des touches. « Mais en 2015 j’aimerais recruter quelqu’un pour cette partie là, j’ai un peu créé un monstre, et c’est embêtant de n’avoir personne avec qui échanger… » Il nous avoue qu’il peut également compter sur ses contacts et surtout son mentor, Nicolas Fontanel, qui lui a appris a affirmer ses choix, à lâcher prise. Pragmatique, calme, déterminé, il ne préconise pourtant pas de rester statique derrière un écran et laisser son projet dériver tranquillement. La témérité et l’ambition sont également ses plus grands alliés. »J’ai galéré aussi ! J’ai plus appris des gens qui m’énervaient que de ceux qui allaient dans mon sens… Et pour autant, il ne faut pas abandonner ! »

De toute façon, pour Flavien, l’entrepreneuriat est comme un virus informatique… quand on l’attrape on n’est pas sûr de pouvoir s’en débarrasser ! Quand on l’interroge sur sa plus grande fierté, il nous confesse que c’est d’arriver à se sortir un peu plus qu’un SMIC. « Je gagne de l’argent en vendant des touches de clavier… Franchement que demander de plus ?! La prochaine étape, c’est de faire vivre des gens de mon projet. «   Et pourtant, un employé de chez Apple l’a contacté un jour pour lui commander des touches de clavier, son site étant plus efficace que leur système de maintenance paraît-il… Joli pied de nez !

Alors qu’il caresse l’idée de prendre des responsabilités managériales et de faire vivre des gens grâce à son projet, il se rappelle cette phrase de Benjamin Franklin « Il y a bien des manières de ne pas réussir, mais la plus sûre est de ne jamais prendre de risques« . Touché ! Mais pas coulé…

« TOUCHEDECLAVIER, TOUCHE DE SIMPLICITÉ »

Mot d’amour BIL : « Je faisais partie de la première promo, on n’avait pas de locaux, c’était à l’arrache mais ça m’a permis de ne pas être complètement seul et d’avoir une meilleure ouverture d’esprit !  Quand j’étais à BIL on m’a dit qu’il fallait que j’augmente mes prix, je vendais pas assez cher, avant je n’étais pas persuadé de ça et maintenant je peux faire un séminaire sur le fait qu’il faut vendre cher … »

CA prévisionnel : 150 000 euros pour 2015 (110 000 en 2014)

Site : http://www.touchedeclavier.com/

Compétences

Posté le

16 novembre 2015