Barbu en chef et dompteur de trottinettes, Rémi Darricau monte en moyenne une startup tous les 6 mois. Esprit prolixe et petit génie du digital, il est non seulement capable de traiter des sujets complexes tels que la création de sites web ou l’invention de slogans mais il peut aussi garder les pieds sur terre et gérer les problématiques quotidiennes de tout coworker : l’internet, le café et le papier toilette.